Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

5. HANDICAP H+

  • Objectifs H+

    • Mieux repérer les étudiants en situation de handicap,
    • Développer des modalités d’accompagnement adaptées aux besoins de chaque étudiant en situation de handicap,
    • Sensibilisation de l’ensemble de l’équipe de l’Institut de formation
    • Formation complémentaire du référent handicap
    • Communiquer sur le handicap au sein de l’Institut, notamment lors des instances,
    • Adapter les principaux documents institutionnels en intégrant la prise en compte des situations de handicap.

  • Informations H+

    L’Institut de Formation en soins Infirmiers ou aide-soignant (IFSI-IFAS) du Centre Hospitalier d’Annonay (CHAN) souhaite favoriser le parcours des étudiants en situation de handicap.

    • Pour cela il appartient à l’étudiant d’en faire la demande s’il le souhaite. La réglementation au regard de l’exigence de la profession d’infirmier ou d’aide-soignant implique la présentation d’un certificat d’aptitude physique et psychique délivré par un médecin agréé pour chaque personne qui intègre la formation.
    • Les étudiants peuvent, sur présentation d’un certificat établit par un médecin agréé par la MDPH, demander un aménagement d’examen et ou de la formation.

    Le médecin agréé émet un avis et des recommandations à fournir à l’IFSI (au plus tard   avant les évaluations)

    C’est le directeur de l’établissement qui décide des mesures mises en œuvre.

                            

    Il existe un référent handicap au sein de l’établissement. Son bureau est signalé par le logo 

    Son rôle est notamment d’évaluer avec l’étudiant concerné, les besoins d’aménagement et d’adaptation, et de réfléchir avec l’équipe pédagogique et les professionnels des lieux de stages sur ce qu’il est nécessaire et possible de mettre en place. Chaque situation est appréhendée de façon singulière.

    Il existe cinq grandes familles de handicap :

    • Le handicap moteur
    • Le handicap psychique
    • Le handicap mental
    • Le handicap sensoriel
    • Les maladies invalidantes

    Au sein de l’institut nous pouvons être confrontés à des situations de handicap dites « invisibles », car non apparents. Il s’agit essentiellement des troubles « Dys » (dyslexie, dysorthographie, …) ainsi que les troubles visuels et auditifs, et les maladies chroniques invalidantes. Le suivi et l’accompagnement par les formateurs peuvent permettre le repérage de situations particulières, ils pourront alors proposer à l’étudiant de prendre contact avec le référent handicap de l’IFSI-IFAS.

     

    Des dispositifs particuliers dès lors que le handicap est reconnu par la MDPH (par exemple l’attribution de tiers temps) peuvent être accordés par le directeur, cependant les évaluations resteront conformes au référentiel de formation.

    L’Institut s’engage à développer sa réflexion et ses actions en faveur de la prise en compte des situations de handicap qui se présenteront.

  • Définition handicap

    La situation de handicap donne droit à des aménagements de formation.

    Qui est concerné exactement ? Quels sont les aménagements possibles ? Quelles sont les modalités ?

    La loi du 11 février 2005 précise que « constitue un handicap, au sens de la présente loi, toute limitation d’activité ou de restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d’un polyhandicap ou d’un trouble de santé invalidant. »

    L’accessibilité, telle que définie par la Délégation Interministérielle aux Personnes Handicapées (DIPH), s’entend comme généralisée, c’est-à-dire permettant un accès libre et en sécurité aux lieux, services, produits et activités.