Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

2. FORMATION INFIRMIERE - Page 2

  • Le métier d'infirmier

    Le métier d’infirmier est très diversifié et son champ d’activité très vaste.

    Muni de son diplôme, l’étudiant en soins infirmiers devenu professionnel dispose d’un choix d’exercice très varié. Il peut exercer dans le secteur public ou privé, en milieu libéral ou de façon bénévole (milieu humanitaire ou associatif), dans un centre hospitalier, un pénitentiaire, une crèche ou PMI, une entreprise, une école, un dispensaire, dans l’armée, etc.

     

    La nature de ses activités peut être organisée en plusieurs types de soins :

    - soins de courte durée : type centre hospitalier (médecine, chirurgie, pédiatrie, réanimation, urgences, etc.)

    - soins de longue durée : type EHPAD

    - soins en santé mentale et en psychiatrie : type hôpital psychiatrique, FAM, MAS, cantou

    - soins individuels ou collectifs sur des lieux de vie : cabinet libéral, centre de soins infirmiers

     

    Les infirmiers peuvent obtenir plusieurs spécialisations diplômantes, soumises à la réussite d'un concours d'entrée :

    • infirmière puéricultrice (durée de la spécialisation 12 mois)
    • infirmier de bloc opératoire (durée de la spécialisation 18 mois)
    • infirmier anesthésiste (durée de la spécialisation 24 mois) : pour pouvoir intégrer cette formation, il est nécessaire de justifier de deux années d'expériences minimum en tant qu'infirmier.
    • cadre de santé (durée de la spécialisation 11 mois) : cette formation est envisageable après 4 années d'exercice en tant qu'infirmier.

    D'autres spécialisations sont possibles, sans aucun diplôme d'état :

    • infirmier de santé au travail
    • infirmier hygiéniste
    • infirmier référent en plaies et cicatrisation
    • infirmier stomathérapeute



    Des poursuites d'études sont possibles pour devenir infirmière en pratiques avancées (IPA). 
    Un IPA est un infirmier expérimenté, d’au minimum 3 ans d’exercice, ayant obtenu son diplôme d’Etat d’IPA précisant la mention choisie et reconnu au grade universitaire de master. Les 3 domaines d'intervention sont les suivants : les pathologies chroniques stabilisées et les polypathologies courantes en soins primaires; l’oncologie et l’hémato-oncologie; la maladie rénale chronique, la dialyse, la transplantation rénale.

  • Obligations médicales

    L’admission définitive en IFSI est subordonnée :

    • À la production, au plus tard, le jour de la rentrée d'un certificat médical émanant d'un médecin agréé, attestant que le candidat présente les aptitudes physiques et psychologiques nécessaires à l'exercice de la profession infirmier (la liste des médecins agréés est disponible sur le site www.ars.auvergne-rhone-alpes.sante.fr, rubrique médecins agréés). 
    • À la production, au plus tard, le premier jour de la rentrée d'un certificat médical émanant d'un médecin agréé (la liste des médecins agréés est disponible sur le site www.ars.auvergne-rhone-alpes.sante.fr, rubrique médecins agréés) mentionnant les dates précises de vaccinations, conformément à la réglementation en vigueur :
      • Antidiphtérique, antitétanique, antipoliomyélitique
      • Contre l'hépatite B avec les résultats de sérologie objectivant l’état de l’immunité envers cette maladie. Nous vous rappelons qu’il faut plusieurs mois pour être immunisé
      • Un test tuberculinique de moins de 3 mois (tuber test, intra dermo réaction).

     Attention ces consultations peuvent ne pas être remboursées.

     

    • À la production, au plus tard, le jour de la rentrée d'un certificat de statut vaccinal COVID 19 (selon les dispositions de la loi n° 2021-1040 du 5 août 2021 relative à la gestion de la crise sanitaire qui prévoit l'obligation vaccinale pour l'ensemble des personnels hospitaliers et des étudiants de professions de santé), sauf contre-indication médicale.

     

    Ces vaccinations sont obligatoires. Aucune dérogation ne pourra être accordée.

    Si les vaccinations obligatoires du candidat ne sont pas à jour le premier jour de stage, la mise en stage sera reportée et la formation prolongée. Aussi le candidat doit faire vérifier par son médecin sa couverture vaccinale dès son inscription à la sélection.