Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le métier d'aide-soignant

L’annexe I de l’Arrêté du 10 juin 2021 définit le métier aide-soignant : « En tant que professionnel de santé, l’aide-soignant est habilité à dispenser des soins de la vie quotidienne ou des soins aigus pour préserver et restaurer la continuité de la vie, le bien-être et l’autonomie de la personne dans le cadre du rôle propre de l’infirmier, en collaboration avec lui et dans le cadre d’une responsabilité partagée. »

 

L’aide-soignant peut exercer dans le secteur public ou privé, dans tous les établissements ou dans les services de maintien à domicile, à caractère sanitaire, social ou médico-social.

 

Après une expérience de 3 ans dans le secteur hospitalier ou médico-social, un aide-soignant qui ne possède pas le baccalauréat, peut se présenter aux épreuves de sélection pour intégrer l’IFSI.

 

L’aide-soignant peut également intégrer la formation d’auxiliaire de puériculture, en étant dispensé de certains modules.

 

Pour ceux qui souhaiter se perfectionner et développer leurs compétences, il existe des formations diplômantes comme Assistant de soins en gérontologie pour travailler auprès de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

 

Certains concours de la fonction publique (ceux des hôpitaux des armées ou de la préfecture de police) sont également accessibles.

 

Écrire un commentaire

Optionnel